Journée du contract management 2017, la profession a désormais sa certification

Organisé en partenariat par Legal Suite et e²cm (l’école européenne de contract management), l’événement a permis à plus de 150 professionnels du droit des contrats et du contract management d’échanger sur les dernières évolutions du métier de contract manager, son rôle au sein de l’entreprise, ainsi que les enjeux de cette discipline qui a le vent en poupe. Retour sur une journée au cœur de l’actualité de la profession.

Succès garanti pour la 2ème édition de la Journée du contract management

Bonne nouvelle pour la discipline ! Depuis décembre 2016, le métier de Contract manager est désormais reconnu par l’Etat grâce à une certification professionnelle. Avancée décisive et reconnaissance méritée dont se réjouit Grégory Leveau, Président-fondateur d’e²cm, « C’est une étape majeure de professionnalisation du métier qui vient répondre aux défis qui attendent cette communauté grandissante. Ce fut un long chantier mais nous sommes très fiers que le contrat management soit désormais reconnu comme un métier à part entière. » En effet, cette reconnaissance officielle grâce à la certification démontre une véritable prise de conscience de la croissance du contract management en France et en Europe. Elle montre la volonté de professionnaliser le métier dont les compétences peuvent désormais être évaluées. Pour Adeline Fedrizzi, Associée & Responsable BU Contract Management chez GREEN conseil, « la certification vient légitimer la discipline. Elle révèle le réel besoin de l’implémenter au sein de l’entreprise et de faire monter les ressources sur ces compétences. » Cette certification devrait donc avoir une longue vie devant elle de par la diversité des profils susceptibles d’être formés au contract management. L’actualité législative sur la réforme du droit des contrats entrée en vigueur en octobre 2016 a également eu un impact sur la discipline. Bien que les professionnels soient déjà sensibilisés à la réforme, les intervenants s’accordent à dire qu’il est encore trop tôt et nécessitent de davantage de recul pour juger de l’ampleur de l’impact au quotidien. « L’enjeu est pour le moment d’informer les opérationnels de ces changements afin qu’ils soient bien appliqués, car certains contrats impactés ont dû être partiellement voire complètement réécrits afin qu’ils prennent en compte les nouveaux articles de loi. », explique Lionel Schwirtz, Directeur général adjoint de Legal Suite.

Contract manager : une profession encore peu connue

Dernier point phare de cet état des lieux, le recrutement, qui, pour Naoual Berggou, Directrice générale adjointe d’e²cm Consulting, ne fait que confirmer l’essor de la discipline. A la question « Est-il simple de trouver de bons profils formés et expérimentés ? », Thierry Vidal affirme que le profil du contract manager reste encore méconnu par les ressources humaines qui doivent accompagner l’entreprise au changement et l’intégration de cette nouvelle fonction. Tous s’accordent à dire que le savoir-être est la qualité principale de cette position de stratège. Le poste du contract manager doit être bien défini en amont afin de faciliter le recrutement et de cibler les bons profils. Certaines entreprises ont même déjà mis en place leur propre test de recrutement afin d’évaluer l’ensemble des compétences requises pour occuper cette fonction diversifiée. Et Grégory Leveau de conclure que « le savoir-être est l’élément différenciateur d’un profil à l’autre. Le bon CM est celui qui a une vision globale et transversale de la complexité du cycle contractuel, qui sait adopter le bon positionnement sur des sujets de négociations collaboratives, qui maîtrise la notion de conflits, etc., et ça s’apprend. »

Pour en savoir plus sur E²CM : www.e2cm.net